ZFE : restriction de liberté de circulation infinie

AVIS A LA POPULATION : Tandis que le monde est confiné, vous pensiez que l’évolution des ZFE était en pause ? Vous vous trompiez !

Le gouvernement a lancé – sans aucune communication – une consultation publique ouverte uniquement du 23/03/2020 au 13/04/2020 pour nous permettre d’exprimer notre point de vue sur le projet de décret qui fait évoluer l’obligation d’instaurer une zone d’interdiction de circulation, dite positivement Zone à faibles émissions mobilité “ZFE-m”. En clair, si vous ne dites rien ici, le ministère considérera que le public est favorable à deux évolutions :
1- si votre commune, même non polluée, est située dans une agglomération où dépassent pendant 3 ans les seuils de concentration des polluants comme le No2, les PM10 et 2.5, la ZFE s’imposera.
2- si les “transports terrestres” sont reconnus comme la première source de pollution parmi d’autres, la ZFE s’imposera. Terrestre, pas seulement routier… ?
Et sur ce 2nd point, l’astuce pour un site comme l’Ile de France où on voit actuellement que la pollution persiste sur les particules fines, même en l’absence de trafic, le décret a la solution : si votre commune est proche d’axes routiers, une ZFE sera obligatoire. Exit les débats possibles.
Commune peu polluée mais proche d’axes routiers + commune inclue dans une métropole qui a des communes polluées = ZFE obligatoire.
Le décret en projet avec ses deux articles sont donc clairement des moyens pour imposer une ZFE aux maires récalcitrants comme par exemple à près d’un tiers des maires de la Métropole Grand Paris qui ont refusé de l’appliquer en dépit de la pression médiatique et politique exercée sur eux en 2019.

A vous de lire et de réagir en nombre et de faire connaître cette consultation ! le lien :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-relatif-au-non-respect-de-maniere-a2143.html?fbclid=IwAR3tCDpfLZLIEFM8JSjDHgl-b4NGo9r4gp4WkeG4s1o7BMMGnYlWKAE0Cts

Essai : motos SWM Superdual 650 T et 440 « Ace of Spades »

SWM : une renaissance ?

SWM, c’est comme les Tontons, c’est pas du récent. Mais la vieille marque amorce son retour. Certes cela se fait grâce à des capitaux chinois mais c’est Ampelio Macchi, l’homme aux 51 titres mondiaux avec Husqvarna et Aprilia, qui est à la barre de l’entreprise.

SWM est surtout reconnue pour sa gamme en Supermot.


Du coup, lorsque nous avons été convié à l’essayer en mai dernier, on a pas fait semblant : c’est pas moins de 5 membres qui débarquèrent chez Jura Moto’Cycles , à Orgelet, en compagnie du champion de road-race Richard Vuillermet pour étrenner la nouvelle gamme.

2 motos à tester : la Superdual 650 T (trail) et la 440 « Ace of Spades » (roadster).

Premier contact positif : Freinage Brembo, ABS dé-connectable (sur la 650), suspension arrière réglable, fourche hydraulique inversée réglable, durites tressées, pièces en aluminium.

Le « Made in Italie » se veut flatteur.


C’est bien joli, mais ça donne quoi en vrai ? Parce que les essais en statique et la re-copie du dossier presse, c’est pas vraiment notre truc. On veut du lourd, du concret, du brutal.

Du coup on s’arrache vers le barrage de Vouglans par une route à courbes (of course) avec des enchaînements de virages comme on les aime. Déjà le comportement de la 650T séduit notre Richard national. Elle est douce, le mono de 55cv couplé à une boîte souple et sans claquement suffit à donner le bon rythme.

Lors d’une pause photo, Richard nous donne ses impressions de champion courant à la mythique Île de Man :

« Le châssis fabuleux qui ne se désunit jamais, les freins répondent de façon franche, la fourche encaisse sans broncher sans ne jamais pomper, Un régal, une meule agréable en mode promenade, qui se place où vous voulez et suit votre regard…… ».

Richard est séduit mais attention : en-dessous d’1m75 : oubliez, cette moto ne vous conviendra pas.

De plus, il ne faut pas négliger la période d’apprentissage nécessaire à la rudesse des mono qui du coup, demandent un peu de doigté à la conduite (on ne rétrograde pas comme un bourrin sous peine de ruade de la machine).


La 440 a un peu plus de mal à suivre, forcément avec un bouilleur de 30 cv (22 kW) pour répondre éventuellement à la norme des permis A2 et de pneus à crampons, c’est une moto pour rouler cool et avec classe, pas pour taquiner les chrono, même si elle n’hésite pas à monter dans les tours.

Le bruit de la double sortie d’échappement inox flatte l’oreille.

Une position de conduite naturelle, une boîte de vitesses plutôt douce. Assez basse et confortable, la 440 distille de bonnes sensations, enfin surtout grâce à ses vibrations. On appelle ça une machine vivante.

En bref c’est une moto facile à prendre en main et idéale pour de petites balades ensoleillées.


Autour de Thoirette, les virages se font plus serrés mais dans leur domaine, les deux motos donnent un plaisir fin à leurs meneurs.

SWM décline ces 2 modèles en plusieurs variantes : Superdual 650 T et Superdual 650X pour le trail ;

Ace of Spades , Six Days  et Outlaw  pour le roadster.

Il vous faudra débourser 7890 € pour la Superdual 650 T et 5590 € pour la 440.

Très beau rapport qualité-prix des plus intéressant. Et les motos sont accessibles aux jeunes permis après bridage.

À noter que l’Ace Of Spade et l’Outlaw existe en 125 cm³.

Pour les amateurs d’enduro et de supermot’ SWM propose deux machines, l’Enduro RS 300 R et la Supermotard SM 500, toujours à prix contenu.


On a aimé :

– les finitions très belles pour cette gamme de prix, dont certains constructeurs de renom devraient s’inspirer…

– le rapport qualité/prix assez imbattable

– les qualités dynamiques indéniables des deux machines.

– une belle gamme avec pas mal d’options, sans être excessive (hein BMW!!)

– le mono et ses sensations sur la Superdual

On aime pas ou moins :

– la 440 ne vous emmènera pas au bout de la France.

– Le moteur de la 440 dont les sensations viennent plus des vibrations que du coffre

– Sur la 440, les pneus crampon pour usage route, certes c’est beau mais bon…

– Prévoir un budget godasses sur la 440 à cause de l’échappement mal placé selon nous qui les crame un peu trop vite si on fait pas attention

– La période d’apprentissage nécessaire au mono sur la Superdual

Pénultième sortie avant confinement!

C’était la dernière sortie avant que le rideau du confinement ne tombe….On espère se retrouver très vite!

Une magnifique soirée en soutien au champion Franc-Comtois de Road-Race Richard Vuillermet

Encore une fois, cette soirée fut la preuve de l’engouement des motards et sympathisants pour le sport mécanique amateur. Ce sont plus de 60 personnes qui sont venus soutenir Richard Vuillermet et de nombreux lots remis. Merci à vous tous!!!
Très vite nous vous révélerons la somme collectée!

Balade du MCP 23.02.20

 

Le MCP faisait sa première sortie officielle de 2020!

Au programme  : remise en jambes pour certains de nos membres et reconnaissance du parcours du Carnaval des Motards 2020

 

Assemblée générale du moto-club : en 2020, c’est reparti pour un tour…

L’assemblée générale ordinaire du MCP Les Tontons Flingueurs s’est tenue le samedi 1er février 2020 à la salle des fêtes de Montmorot en présence de 19 membres cotisants et 12 invités.

Lors du rapport moral, Bertrand, le prez, a rappelé que cette cette année, les motard du MCP ont parcouru, en groupe, plus de 6 000 km.

L’autre temps fort, le carnaval des motards, connaît un succès constant et grandissant. En 2019, il a attiré environ 200 motards et contribue à faire connaître le MCP au-delà du Jura.

Un repas de soutien a aussi été organisé au profit de Richard Vuillermet, pilote franc-comtois « road race » qui a permis de récolter 1000 euros, intégralement remis au team de Richard. A ce sujet, il a été rappelé qu’il était dans la tradition des motoclubs de soutenir le sport moto.

Autre « première » 2019 : le road trip en Alsace sur plusieurs jours a été apprécié des participants. Des améliorations devraient cependant être apportées à la sortie 2020.

L’année 2019 a donc été une année de consolidation et de développement, le MCP ayant compté en son sein 24 adhérents cotisants et une bonne participations aux différentes sorties.

Le MCP a également apporté son soutien à la FFMC 39 en participants aux différentes actions et manifestations. Il a été rappelé l’importance pour les membres du MCP de rejoindre à titre individuel la FFMC, seule association impliquée dans la défense des motards, alors que le droit même à rouler à moto est de plus en plus remis en cause.

Les actions du MCP seront reconduites en 2020 : repas de soutien à Richard Vuillermet le samedi 29 février ; carnaval des motards le samedi 28 mars avec au programme une balade de 70 à 80 km au départ de Montmorot. Cette année, le retour s’effectuera aussi à Montmorot en présence nos partenaires (Moustic Moto, Motoperf, Cafés de V.) ; les sorties dominicales qui reprendront au printemps.
Le road trip se déroulera pour sa part du 15 au 22 août en Auvergne, avec au programme de magnifiques routes. Sur proposition de Maryse, une date va être retenue à l’automne, en fin de saison, pour organiser un repas du club.

Côté formation, le MCP reste attentif au projet de création d’une AFDM (Association pour la formation des motards) Bourgogne-Jura en lien avec les FFMC 21 et 39 et va proposer dès cette année, avec ou sans l’appui de cette AFDM, des formations à ses membres.

C’est par un petit mâchon offert par le MCP que cette assemblée générale s’est clôturée avec, chose exceptionnelle, une dizaine de minutes d’avance sur le programme prévu !

Repas de soutien au champion Franc-Comtois de Road-Race Richard Vuillermet

2020 : Richard remet ça….et nous aussi!!!

Richard Vuillermet repart pour l’île de Man cette année!!! Et comme nous sommes fidèles en amitié, on a décidé d’essayer de l’aider à nouveau. Nous organisons un repas de soutien le 29 février au Restaurant La Charmille 39570 Messia-Sur-Sorne.

Tous les fonds récoltés aideront notre Frenchy à faire sa saison!!

Partagez l’info, bloquez vos agenda et venez nombreux!!!!!!!!

Car en plus nous organisons une grosse tombola avec un MEGA PRIX si nous vendons 200 tickets! La personne qui sera tirée au sort lors de ce super tirage PARTIRA POUR L’ÎLE DE MAN AVEC RICHARD VUILLERMET DU 20 AOÛT AU 02 SEPTEMBRE AVEC ACCÈS PADDOCK ET PRÉ-GRILLE. ALORS 5 EUROS POUR AVOIR UNE CHANCE DE VIVRE CETTE COURSE MYTHIQUE DE L’INTÉRIEUR : C’EST CADEAU!!!  La personne n’aura à sa charge que sa nourriture, boisson et tente.

Vous pouvez acheter les repas chez nos partenaires motocistes (Moustic Moto et Motoperf à Lons-Le-Saunier) ou sur notre site internet ici et !!!

Essai. Gants chauffants Ixon It-Yate : chauds, douillets, mais…

On peut aimer rouler l’hiver à moto dans les paysages enneigés du haut Jura sans pour autant vouloir se les geler et exhiber ensuite ses engelures comme preuve d’une quelconque « bravitude ».
C’est sûr qu’aux temps des purs et durs, on traversait la Sibérie cahotant à 100 km/h au guidon d’une antique Ural, habillé d’une peau d’ours ! « Mais de nos jours, en arrivant ainsi attifé au col de la Croix de Serra, on aurait plutôt l’air con… », me disais-je, ce dimanche 12 janvier 2020 en croisant au guidon de ma moto un ours en bois positionné en lisière d’une route qui allait aboutir à un cul-de-sac de glace (et pour une fois, mon Tomtom n’y était pour rien). Alors puisque la technologie nous épargne de tuer l’ours pour s’en revêtir, autant opter pour « l’isolation réactive » ! C’est ce qui m’a poussé à adopter les nouveaux gants chauffants It-Yate de chez Ixon (*). Des gants connectés et, dixit le fabricant, intelligents. Tout un programme, non ?

Désormais, le motard n’a plus besoin de tuer l’ours pour se vêtir de sa peau…

Une fois les gants achetés (là, ça pique un peu les doigts, quand même…) il faut leur apprendre à reconnaître leur maître. On commence par télécharger l’application Clim8 gratuite sur Android ou AppleStore (ah oui, il faut un smartphone, qui n’est pas inclus dans l’offre), puis on y connecte les gants en bluetooth en les branchant simplement à leurs batteries et on suit la procédure : on glisse d’abord sa main dans le gant gauche pour que les capteurs prennent la température de la main et calculent la température idéale du motard ; puis on fait pareil pour la main droite… et c’est tout. Une fois les gants calibrés, ceux-ci s’ajusteront automatiquement à cette température dite « de confort » lors de la balade, chauffant plus ou moins en fonction de la température extérieure.

Les gants semblent de bonne qualité, mais résisteront-ils à la pluie ?

C’est douillet…
Attention : pour calibrer correctement les gants, il est conseillé de le faire dans des conditions climatiques « idéales », pour avoir une bonne température corporelle. Bref, il est déconseillé de calibrer les gants lorsqu’on a les mains froides ou que l’on vient de pratiquer une activité pouvant faire monter la température, genre consulter son relevé de points du permis de conduire ou lire la dernière intervention du Premier ministre sur les 80 km/h…
Autant le dire, à l’usage, ces gants se révèlent assez douillets. Mais les éléments de chauffe étant positionnés sur les parties les plus exposées au froid, ce n’est pas l’ensemble du gant qui chauffe. On peut donc y associer les poignées chauffantes de la moto pour réchauffer les paumes. Autre chose étrange au début : gant droit et gant gauche ne se parlent pas. Du coup, ils ne se déclenchent pas forcément au même moment. La sensation de chaleur peut donc passer alternativement de la main droite à la main gauche, ce qui est au final assez marrant.
Si les gants se révèlent trop chauds ou trop froids en cours de route, il suffit de s’arrêter et peaufiner le réglage par le biais de l’application. Mais si le calibrage a été correctement effectué, il n’y aura rien à faire, et les gants monteront et baisseront en température au degré près en fonction des besoins. Mieux : ils se mettront en veille tout seul lorsqu’on les enlèvera…
Les gants sont assez souple à l’usage pour manoeuvrer sans effort les leviers de frein et d’embrayage de la moto et l’index tactile fait bien le job pour régler le GPS. Une petite raclette anti-pluie permet même de nettoyer sa visière. Tout cela est bien pensé.
Batteries trop faibles
Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes si… si les batteries tenaient un peu plus longtemps. Car je ne sais pas si les as du marketing ont « calibré » leur produit en fonction des besoins du motard moyen – qui, paraît-il, envisage désormais une balade de 100 km autour de chez lui comme un périple autour du monde – mais force est de constater que la tenue des batteries est bien insuffisante pour un motard Jurassien rompu aux longues sorties sur la journée. Pour une température idéale des mains calculée à 26°C, par un froid très relatif de 2,5 à 6°C, les batteries des gants ne tiennent que 3h30 environ avant de se mettre à clignoter, signe que la batterie arrive à 20 % de sa charge. Pour une sortie à la journée, il faut donc prévoir un deuxième jeu de batteries, vendu une cinquantaine d’euros. Que l’on doit ajouter aux prix des gants, de 250 €… C’est cher, mais c’est le prix du voyage en Première classe.
Au final, si la qualité de fabrication des gants semble bonne, il faudra voir comment vieillissent les matériaux, les coutures et les capteurs. Je ne les ai pas non plus essayés sous la pluie, en espérant que leur étanchéité ne sera pas prise en défaut. Le cas échéant, je n’hésiterai pas à vous en faire part…

 

ON AIME
> Le concept de gants qui s’adaptent à la température extérieure
> La finition qui semble de qualité
> L’usage assez facile une fois les gants calibrés

 

ON AIME MOINS
> Les batteries qui se vident trop vite
> Le temps de charge des batteries (environ 3 heures)
> Le prix des gants et le prix des batteries supplémentaires

(*) Ixon est une entreprise française qui s’est associée à une start-up textile elle aussi française pour développer ce produit, hélas fabriqué en Asie.

Merci à Toutie Toutinette pour les photos “on the road”

A lire aussi :

Carnaval des Motards 2020

Édition 2020 de notre Carnaval des Motards!
Défilé dans Montmorot et Lons le Saunier suivi d’une balade de 80km environ dans les beaux paysages du Jura.
Buvette et crêpes sur place.
Stands de nos partenaires motocistes.
Gratuit et ouvert à tous.
Partagez en masse mais surtout venez nombreux!!!

Meilleurs Vœux pour l’année 2020!!!

Le #mcplestontonsflingueurs vous souhaite une merveilleuse année 2020!! #family #friends #motorcycle #roadtrip #année2020 #meilleursvoeux #newyearseve #hittheroad