Les Tontons Flingueurs en manif’versaire à Belfort pour dire qu’on en a gros !

Les Tontons Flingueurs en manif’versaire à Belfort pour dire qu’on en a gros !

25 avril 2021 0 Par JusDorange

A l’invitation du motoclub, seize motards et onze motos des Tontons Flingueurs et de la FFMC – qui bien souvent sont les mêmes – se sont rendus à la manif co-organisée par la FFMC 90 et le mouvement local des Bikers de France, samedi 24 avril 2021, histoire de dire aux pontes qui aimeraient nous gouverner qu’on en a gros, défendre l’esprit motard et réaffirmer le refus de voir instaurer un contrôle technique moto.

En passant par les petites routes, Belfort n’est pas la porte d’à côté : près de 400 bornes aller-retour. Du coup, pour y arriver vers 13 heures, il était prévu un départ de Montmorot à 9 heures, plein fait, consigne qui n’a évidemment pas été respectée.

C’est donc avec le léger retard habituel et sous un doux soleil printanier que les motos se sont mises en route pour Belfort, via Montrond (pour récupérer Christian) Ornans (pour la pause café et récupérer Morgane et Alexandre) et Baume-les-Dames, avant une arrivée sur Belfort, où il suffisait de suivre le flot de motos pour arriver à bon port.

S’agissant de la manif’versaire de Mumu (un nouveau concept qu’il faudrait breveter), une fois les pique-niques avalés, chacun a pu goûter au fraisier apporté pour l’occasion et qui, confortablement calé dans le top case de la Honda de Patrice, n’avait pas souffert du voyage. Manquaient juste les bougies. On aurait pu aller en cueillir quelques-une sur le parking où commençaient à s’agglutiner un nombre impressionnant de motos, mais des esprits chagrins auraient certainement trouvé à y redire…

C’est finalement peu avant quinze heures que le cortège de près de 3000 motos (2799 officiellement comptabilisées au départ de la place Meyer pour être précis), soit entre 4200 et 4500 motards mobilisés, s’est difficilement mis en branle ; « Le Lion n’a jamais rugi aussi fort ! », s’étonnent encore les copains de la FFMC 90 !

C’est d’ailleurs bien avant la fin de la manif que nous avons dû quitter un convoi totalement à l’arrêt. Mais avant de remettre le cap sur le Jura, on a pu s’incruster (et prendre un petit rafraîchissement) chez les parents de Mumu B.

Le retour a été un mixte de routes un peu plus roulantes qu’à l’aller, tout en évitant notamment la traversée de Besançon et les trop tristes nationales. Alors, après quelques kilomètres de RN83 aussi soporifiques que stressants (car il faut éviter les tirelires et les bandits de grands chemins qui nous attendent au virage) entre Larnaud et Renne-sur-Loue, une bifurcation vers Salins-les-Bains nous nous a redonné le sourire : dans sa grande sagesse, le Conseil d’Etat a en effet estimé que chacun avait le droit de se rendre aux manifestations déclarées et autorisées (en dépassant les 10 km et sans soucis de l’heure du couvre-feu), mais il n’a pas précisé que pour se faire, on devait prendre le chemin le plus court ! Les derniers kilomètres Jurassiens se sont donc faits via Pont-d’Héry, Montrond, Besain (où nous avons pu admirer la fresque réalisée sur le mur d’une exploitation par Christian et manger un morceau du cake de Nonoche), Picarreau et la descente de Château-Chalon au coucher du soleil. Magique !

Vive les manifs, vive la liberté, vive les motos et les motards !